Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 Le CDI

 Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) est un contrat sans limitation de durée, conclu à temps plein ou à temps partiel entre un employeur et un salarié. Le CDI est la forme normale et générale de la relation de travail. Il ne prévoit pas de date de fin. Il peut être rompu soit par vous-même (démission, départ à la retraite), soit par l’employeur (licenciement pour motif personnel ou pour motif économique, mise à la retraite), ou encore pour une cause extérieure aux parties (ex : cas de force majeure). Sa rupture peut aussi résulter d’un accord des deux parties élaboré dans le cadre du dispositif de « rupture conventionnelle » mis en place par la loi n° 2008-596 du 25 juin 2008.  

Dans quels cas un CDI doit-il être conclu ?

L’employeur doit avoir recours à ce type de contrat, sauf s’il peut justifier d’une situation autorisant le recours à un autre type de contrat, qu’il s’agisse notamment d’un CDD - contrat de travail à durée déterminée - ou d’un contrat de travail temporaire. Le CDI peut être conclu pour un temps plein ou pour du temps partiel. S'il n'existe pas de document écrit précisant les modalités du contrat de travail, c'est par défaut un CDI à temps pleins qui est conclu.

 

Quelle forme doit revêtir le CDI ?

Il n'y a que que le CDI à temps plein qui peut être non écrit (sauf disposition conventionnelle contraire imposant la rédaction d’un contrat écrit). Toutefois, si le contrat à durée indéterminée à temps plein reste verbal, l’employeur doit remettre au salarié une copie de la déclaration préalable à l'embauche (DPAE).